top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurlisteninginspires

ODD 0 – L'Objectif de Développement Durable de l'Amour et de la Joie

Le fondement et le but ultime de l'Agenda 2030


Qu'est-ce que peut bien être cet Objectif de Développement Durable 0 (ODD 0) ?


Son origine réside dans des mots prononcés par le Dr David Nabarro (1) au hasard d'une conversation privée avec Charlotte Dufour, l'une des fondatrices de Listening Inspires, en 2015. David était alors Conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU Ban ki-Moon sur l'Agenda 2030 et les 17 Objectifs de développement durable qui le composent.



"Tu sais", a-t-il dit en passant, "il y a un 18e Objectif de développement durable non écrit. Il s'agit d'un objectif sur l'amour et la joie, et cet objectif infuse tous les autres".


Ces mots résonnent fortement chez tous ceux qui les entendent. Les regards s'illuminent, les sourires s'éveillent, la respiration s'élève et se suspend. "Oui, bien sûr", semblent-ils réaliser.


Ce 18e ODD peut être considéré comme l'activateur de tous les autres ODD. Les puissantes énergies de l'amour et de la joie ne sont-elles pas celles qui nous permettent de déplacer des montagnes ? N'est-ce pas quand vous faites quelque chose avec amour et joie, que vous vous dépassez et allez plus loin que ce que vous pensiez être possible ?


Ce 18e ODD peut également être considéré comme l'objectif ultime de l'Agenda 2030. Après tout, si nous cherchons à être bien nourris, éduqués, en bonne santé, employés, n'est-ce pas pour ressentir plus de joie dans la vie ? Si nous prenons soin les uns des autres et de la terre, est-ce seulement parce que nous dépendons de cette collaboration pour notre survie, ou est-ce parce que cela nous procure de la joie - parce que l'attention, la compassion et la beauté de la nature réconfortent et animent notre âme ?


À quoi ressembleraient nos économies si leur succès n'était pas seulement mesuré par la richesse matérielle créée, mais par la quantité de joie et d'amour générée ? La joie qui découle de l'amélioration des conditions de vie, mais aussi du fait que les gens sont plus harmonieusement connectés les uns aux autres et à la nature. L'environnement pourrait être dans un état très différent...


Et si le succès n'était pas proportionnel à la quantité de ce que nous accumulons mais à la quantité de ce que nous partageons ? Parce que l'abondance vient lorsque l'énergie peut circuler - il ne s'agit pas tant d'avoir que d'être et de s'écouler avec la vie. Et le fait d'être dans ce flux nous fournit souvent exactement ce dont nous avons besoin.


La mise en œuvre de l'Agenda 2030 ne concerne pas seulement ce que nous faisons pour atteindre les ODD, mais aussi la manière dont nous le faisons.


Nous en sommes venus à appeler ce 18e ODD "ODD 0". Pourquoi ? Nous le considérons comme l'ODD fondamental. Nous considérons l'amour et la joie comme l'alpha et l'oméga de l'Agenda 2030, son point de départ et son objectif final.


En observant le zéro rond au cœur du cercle de couleurs qui compose le logo SDG, nous constatons que ce "trou" au milieu peut en fait représenter le "tout" - l'essence, l'espace que nous sommes tous invités à remplir avec notre créativité, notre passion et notre compassion. Il donne sa plénitude à cet Agenda 2030 qui, au-delà d'un programme de développement durable, devrait être et sera un programme de reconnexion et de régénération...


Enfin, l'ODD 0 est ce qui amène l'Agenda 2030 au cœur de nos vies, car l'amour et la joie donnent un sens et une puissance à chaque battement de cœur humain, partout, indépendamment de l'origine sociale, de la discipline, de la couleur politique, du sexe, de l'âge et des croyances.


Alors... comment allez-vous donner vie à l'ODD 0 aujourd'hui ?




[1] David Nabarro a depuis fondé l'entreprise sociale 4SD - Skills, Systems and Synergies for Sustainable Development - qui vise à "aider les gens à changer leur façon de penser, de parler, d'agir et de diriger en matière de développement durable" (www.4sd.info). Il est actuellement conseiller principal pour les Concertations du Sommet des Nations unies sur les systèmes alimentaires et envoyé spécial de l'OMS pour le COVID. Il a été récompensé par le prix mondial de l'alimentation 2018, conjointement avec Lawrence Haddad,


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page